«

»

Juil 12

Imprimer ceci Article

Conséquences pour le quartier Febvotte-Marat du passage de la deuxième ligne de tramway, boulevard Jean-Royer

Comité de quartier Febvotte-Marat, le 12 juillet 2022.

(Ce document est adressé à Monsieur le président du Syndicat des Mobilités de Touraine, à Monsieur le président de Tours Métropole Val de Loire, à Monsieur le maire de Tours, et à Mesdames et Messieurs les élus concernés.)

En lisant La Nouvelle République du 21 juin 2022, nous avons appris le choix des maires de la Métropole de faire passer la deuxième ligne de tramway par le boulevard Jean-Royer.

Au sein du comité de quartier Febvotte-Marat, des adhérents sont favorables à ce choix car susceptible de redynamiser le quartier, d’autres sont contre. Aussi, nous ne prenons pas position. À travers le présent document, nous voulons simplement récapituler les interrogations et les craintes qui nous ont été exprimées, dont certaines par des personnes favorables au tracé proposé.

Depuis les premières études relatives à un tramway en ville de Tours, le comité de quartier Febvotte-Marat a participé à toutes les réunions publiques. Lorsqu’il s’est agi de la deuxième ligne, nous avons attiré l’attention des élus et des techniciens, si le boulevard Jean Royer était choisi pour son passage, sur les conséquences pour notre quartier, en particulier les reports de circulation et la traversée de la place de la Liberté. Ces éléments figuraient dans le dossier de concertation en 2018.

Le passage du tramway par le boulevard Jean Royer implique la suppression des cinquante arbres et des deux voies cyclables. Il ne restera alors que deux trottoirs, les deux voies du tramway et une seule voie pour les voitures (schéma qui avait été présenté lors de la phase de concertation en 2018).

C’est sur ces bases, que la réflexion a porté. Nous avons établi un premier document le 24 juin 2022 que nous avons envoyé à nos adhérents, et posté sur le groupe Facebook « Voisins du quartier Febvotte-Marat » (980 membres). Nous avons recueilli leurs observations. Un article paru dans la Nouvelle République du 29 juin, s’est fait l’écho de cette démarche. Ensuite, nous avons échangé avec des habitants, notamment lors de la fête du quartier « La belle saison » place Sante Vallar le 3 juillet, et nous avons été à l’écoute des riverains du boulevard Jean-Royer en particulier lors de la réunion du 5 juillet place de Strasbourg.

De l’ensemble de ces échanges, nous avons noté les points suivants :

à propos de la ligne :

La première interrogation porte sur la fréquentation entre la place de la Liberté et La Riche ? Justifie-t-elle un tramway ? Un bus à haut niveau de service pourrait-il remplacer le tramway sur cette section ?

La deuxième ligne est sensée relier les hôpitaux Trousseau et Bretonneau ; combien de voyages cela représente-t-il ? Par rapport à l’hôpital Bretonneau, les attentes sont d’abord de pouvoir aller rapidement et facilement au centre-ville et à la gare de Tours (et inversement) ; sait-on combien cela représente de voyages par jour ?

Des interrogations portent sur la jonction entre la première et la deuxième ligne ? Les voyageurs devront-ils aller jusqu’à l’arrêt Charcot pour changer de ligne ?

Est-ce qu’il y aura une (ou deux) station(s) boulevard Jean-Royer et où sera-t-elle (seront-elles) située(s) ? (le boulevard faisant 14 m de largeur, il y a de forts questionnements sur la faisabilité).

par rapport aux circulations automobile et cycliste :

Si nous nous basons sur les chiffres avant la pandémie due au Covid 19, la circulation boulevard Jean-Royer était de l’ordre de 7 000 véhicules par jour. Comme il n’y aura plus qu’une seule voie, on peut estimer qu’entre 3 et 4 000 véhicules se reporteront sur les rues avoisinantes des quartiers des Prébendes et Febvotte-Marat. D’où de grandes inquiétudes de la part des riverains notamment des rues de Boisdenier et Febvotte.

En ce qui concerne la traversée de la place de la Liberté, le croisement des deux lignes de tramway et le passage de la ligne de bus 2 sensée tourner de l’avenue Grammont vers le Sanitas, rendront le passage des autres véhicules extrêmement difficile, voire quasi impossible aux heures de pointe. Les automobilistes préféreront passer par l’avenue Saint-Lazare ou la rue de Boisdenier pour traverser l’avenue Grammont.

La circulation à l’heure actuelle rue Febvotte, est trompeuse. Du fait de la pandémie, elle est nettement moindre qu’avant où elle avoisinait les 8 000 véhicules/jour. Dans le sens est-ouest, le débouché sur la rue Auguste Chevalier est problématique (avant, le soir la queue remontait souvent de la rue Auguste Chevalier jusqu’à la place Marat !). Elle sera alors le seul lieu de passage possible vers le sud-ouest de la ville pour les automobilistes venant de la rue George Sand ou du quartier du Sanitas. Récemment, du fait de la diminution des voies de circulation au rond-point Saint-Sauveur, la queue de véhicules venant de la rue Auguste Chevallier bloque souvent aux heures de pointe, le carrefour avec la rue Febvotte ce qui rend le tourne-à-gauche très difficile.

Est-ce qu’il y aura des modifications de sens de circulation pour les voies perpendiculaires au boulevard Jean-Royer ?

Les problèmes rencontrés par les automobilistes le seront aussi pour les cyclistes qui devront emprunter les voies des deux quartiers voisins non sécurisées pour la majorité.

Par ailleurs, un important groupe scolaire est situé entre les rues Claude Thion et rue du Sergent Bobillot. Comment feront les parents qui amènent et reprennent leurs enfants en voiture ? Lors des sorties, où pourra se garer le car emmenant et ramenant les enfants ?

par rapport à la vie future le long du boulevard Jean-Royer :

L’esthétique future est jugée négativement (une comparaison est souvent faite avec la rue Charles Gilles). De nombreuses remarques portent sur la suppression des arbres ; ceux-ci sont considérés comme importants pour lutter contre le réchauffement climatique.

Le stationnement boulevard Jean-Royer sera supprimé. Où iront se garer les voitures alors que la situation actuelle est déjà problématique. Est-ce qu’il sera prévu des places PMR ?

Comment se feront les livraisons des commerces (par exemple au nouveau magasin Carrefour, aux deux pharmacies, au garage automobile, aux bureaux de tabac-journaux…) ? Comment feront les véhicules sanitaires qui amènent des malades aux deux cabinets de kinésithérapie et au cabinet médical ? Comment les riverains feront-ils pour entrer et sortir de chez eux (dans leur garage ou dans leur cour) ? Comment se feront les déménagements, les livraisons de gros matériels, etc. ? Comment cela se passera-t-il lorsqu’il y aura un chantier ou des travaux de bâtiment (construction nouvelle ou rénovation) ? Comment feront les clients du garage automobile pour entrer et sortir ?

Les riverains s’inquiètent également du bruit généré par le passage des rames et par les vibrations engendrées.

par rapport aux aspects financiers :

La deuxième ligne de tramway est actuellement chiffrée à 560 millions d’euros ; avec l’inflation et l’augmentation du coût des travaux, le montant définitif sera certainement supérieur à 600 millions. Par ailleurs, les taux des emprunts sont en train de remonter.

Plusieurs interrogations nous ont été remontées sur ce sujet : est-il raisonnable d’engager une telle somme par rapport au service rendu ? quelles seront les conséquences sur les finances locales ? est-ce que cela entraînera une augmentation des impôts locaux ?


Ces éléments ont été soumis à nos adhérents et aux membres groupe Facebook « Voisins du quartier Febvotte-Marat » qui les ont validés. Certaines personnes ont alors souhaité que cet aménagement fasse l’objet d’une démarche de co-construction. Nous les portons à votre connaissance et vous indiquons que les habitants souhaitent avoir des réponses lors de la phase de concertation publique.

Avec nos remerciements pour la prise en compte de ce document, nous vous prions de croire à l’assurance de nos sentiments respectueux et distingués.

Lien Permanent pour cet article : https://www.febvottemarat.comitesquartier-tours.fr/consequences-pour-le-quartier-febvotte-marat-du-passage-de-la-deuxieme-ligne-de-tramway-boulevard-jean-royer/

1 ping

  1. Conséquences pour le quartier Febvotte-Marat du passage de la deuxième ligne de tramway, boulevard Jean-Royer - Union des Comités de Quartier de la ville de Tours

    […] Conséquences pour le quartier Febvotte-Marat du passage de la deuxième ligne de tramway, boulevard… […]

Les commentaires sont désactivés.